Forum

Veuillez ou S’enregistrer pour créer des messages et des sujets de discussion.

Échange 8 : Comment intégrer les expériences d’Ethnopoly dans l’enseignement scolaire ?

Participantes et participants

  • Wanda CARON
  • Beata GODENZI
  • Kerstin KNOPF
  • Virginie ESTIER
  • Aissatou-Boussoura GARGA

Initiatrice : Beata GODENZI

Discussion

Réguler les risques (*) et les transformer en opportunités pour qu’Ethnopoly ne soit pas seulement
une belle journée isolée, mais un levier pour changer les regards et les pratiques dans le quotidien
des enfants, des enseignants et des adultes participants au projet.

2 axes :
1. Organisation du jeu Ethnopoly  & 2. Travail dans le cadre de l’enseignement scolaire
Définition de risques : préjugé culturel, figer la culture sur les stéréotypes, discrimination fondée
sur les préjugés et non-respect du principe de tolérance

Axe 1: Organisation du jeu Ethnopoly
a) Risques/opportunités doivent être identifiés en cours du jeudi par les accompagnants qui
pourront alors d’une part corriger sur place au besoin, et d’autre part faire remonter l’information
aux organisateurs/ direction d’école, corps enseignants, et parents → afin de débriefer
b) Organiser un bilan après le debriefing spontané entre hôtes, accompagnants et organisateurs
pour discuter de ces points d’attention (risques/opportunités)
c) pour permettre un focus sur cette dimension, il faut renforcer la responsabilité du rôle
d’accompagnant, renforcer le travail de préparation de la journée Ethnopoly, et rappeler les
principes de non-discrimination aux hôtes

Axe 2 : Travail dans le cadre de l’enseignement scolaire
En résumé de tout cela, que les points identifiés et discutés dans le cadre du bilan pourront être
repris par le corps enseignant qui alors en fera un axe central dans son cursus d’apprentissage.
Les enseignants auront la responsabilité et la possibilité de réutiliser cette expérience pour nourrir
leur apprentissage aux enfants, notamment dans les domaines : histoire/ histoire des religions,
géographie, langue étrangère, langue française (textes argumentatifs, production écrit libre,
poésie, etc.) afin que les principes du PER puissent être incarnés dans des expériences concrètes
tirées du vécu des enfants.

Cela demande un travail en amant de mobilisation par les directeurs/directrices, des enseignants.