Saint-Imier 2015

 

Ethnopoly Saint-Imier 2015

Ici vous trouverez toutes les informations concernant le projet. Les différents chapitres peuvent être ouverts en cliquant sur les titres.

D'un coup d'oeil

Lieu et date:
Commune de Saint-Imier au Jura bernois, vendredi 25 séptembre 2015

Organisé par:

Personne(s) de contacte:

Site web du projet:
www.ethnopoly-sainti.ch

Détails

Participants:
236 élèves entre 12 et 16 ans de l’école secondaire de Saint-Imier et deux classe du ceff/industrie informatique et multimédias.

Postes:

32 familles   Les familles devaient poser une question « brise-glace » aux adolescents. Ensuite au cours de l’échange de 15-20 minutes, les familles faisaient découvrir leur pays d’origine en proposant parfois de goûter un plat typique, de découvrir un jeu ou de la musique de leur pays.     16 pays différents   Les pays représentés étaient : Angola, Belgique, Canada, Hollande, Portugal, Algérie, Kosovo, Italie, Turquie, Liban, Congo-Brazzavile, France, Finlande, Madagascar, Mexique, Suisse (contrôle des habitants, service social, Multimondo)     15 postes bornes   Les adolescents devaient se rendre à des postes-bornes et répondre via leur téléphone portable à des questions choix multiples.   Exemples de questions :     
  • En Suisse, l’espérance de vie moyenne est de 80 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes. Qu’en est-il en Afrique subsaharienne ?
  • Combien de temps un étranger doit-il résider en Suisse pour obtenir le permis C?  Permis C = Autorisation d’établissement de durée indéterminée. Combien d’habitants y avait-il en Suisse au début de l’année 2014?
  • Dans quel canton enseigne-t-on officiellement en trois langues nationales?
  • Qu’est-ce que le "Röstigraben / la barrière des röstis"?
  • Lequel des 3 mots suivants n’est pas d’origine arabe?
  • Sais-tu combien de langues différentes existent dans le monde?
  • Carmen a 13 ans et vit à Genève avec sa mère. Elles vivent sans papiers en Suisse. Qu’a-t-elle le droit de faire malgré sa situation?
  • Dans quel pays parle-t-on le surmiran?
  • Que signifie l’expression "la cinquième Suisse"?
  • En Suisse, environ 50% de la population surfe régulièrement sur le net. Qu’en est-il en Bolivie?
  • Tu offres des chocolats à des amis japonais mais tu n’as pas eu le temps de les emballer.
  • Tes amis ne semblent pas vraiment se réjouir. Pourquoi?
  • Qu’est-ce qu’un Chinois ou une Chinoise ne ferait jamais dans un restaurant?
  • Quel apprentissage essentiel doit acquérir un migrant en priorité en vue d’une intégration réussie dans un pays d’accueil ?
  • De quel pays provient la majorité de la population étrangère habitant le Jura bernois?
  • Quelle proportion de la population suisse parle le français
  • Combien de personnes sont en fuite dans le monde pour échapper aux persécutions, à l’oppression, à des menaces mettant leur vie en danger ?       
15 postes activités   Les adolescents étaient invités à participer aux 15 postes « activités » suivants tenus par des enseignants de l’école secondaire :     
  • Ecouter des chansons et les attribuer à leur pays d’origine.
  • Découvrir des photos d’enfants et de paysages typiques de pays en essayant de les associer.
  • Reconnaître des drapeaux sur le site “Jeux géographiques“.
  • Définir de manière précise des notions floues (migrés, immigrés, etc.).
  • Reconnaître des langues et les positionner sur une carte du monde.
  • Musiques traditionnelles à écouter et à attribuer à un pays.
  • Apprendre à dire « bonjour »et se présenter dans différentes langues.
  • Atelier de cuisine. Différents petits défis inspirés des jeux du monde.
  • Dégustation d’épices.
  • Travail sur le graphisme du drapeau suisse.
  • Défi brise-glace : répondre à des questions sur le monde puis viser le lieu concerné avec une fléchette sur une carte du monde.
  • Placer des capsules de café selon leur provenance.

Comité d’organisation:
15 personnes étaient membre du comité d’organisation. Le comité se réunissait régulièrement et discutait de l’avancement du projet. Chacun prenait des responsabilités ou des tâches et en faisait un retour à chaque séance.

Budget:
Dépenses de 25’664 Francs. Contributions financière d’éducation 21, Pro Juventute, clubs phylantropiques, Délégué interjurassien jeunesse, Fondation pour la jeunesse Jura bernois et autres.

Règles du jeu:
L’originalité de l’expérience tient dans le fait que les déplacements et l’ensemble du jeu ont été portés par des communications informatiques gérées par des étudiants en informatique du CEFF industrie. Nous avons opté pour un langage aéronautique. Au travers de l’intérêt et de la qualité des rencontres vécues et en répondant à des questions diverses, les jeunes devaient récolter un maximum de points. Les enseignants de l’école secondaire ont formé les groupes d’élèves. Les élèves ont reçu à l’école un billet d’avion le jour précédant l’événement. Les élèves devaient se présenter à l’Aéroport (grande tente sur la place du Marché) le vendredi 25 septembre à 8h30 pour l’enregistrement auprès de la compagnie aérienne signalée sur leur billet d’avion. A l’embarquement, les élèves recevaient un t-shirt qu’ils devaient porter toute la journée. Ils étaient associés à d’autres élèves sous l’identité d’un Vol Ethno XXX, l’équipe ainsi constituée restait ensemble toute la journée. Chaque vol Ethno était en lien avec un smartphone privé et connecté au 3G, muni d’un lecteur de QR code. Cet appareil, appelé le Pilote permettait de recevoir le plan de vol (adresses de déplacements sur les familles, postes bornes et postes activités) de prendre connaissance des questions aux postes-bornes et de transmettre les réponses des adolescents à la Tour de contrôle via un QR code. Un plan de la ville, version papier, était à disposition de chaque équipe afin qu’elle puisse trouver les adresses envoyées par la Tour de contrôle. La Tour de contrôle était située sur la Place du Marché et les élèves devaient systématiquement répondre aux consignes et communications qui leur parvenaient de la Tour de contrôle. Des points étaient également distribués par les familles qui évaluaient l’échange. Pour cette évaluation, nous avons fabriqué des disques en carton munis de QR code. Quand l’entretien était terminé, les familles plaçaient sur le disque leur évaluation qui correspondait à un QR code. Les élèves devaient, avant de repartir, scanner le QR code qui était alors directement envoyé à la Tour de contrôle qui gérait la comptabilisation des points de chaque équipe. Les groupes n’ont pas choisi les postes à visiter. Nous avons, selon des critères de distance notamment, choisi à quels postes et dans quelles familles les élèves se rendraient. Nous savions toujours où se trouvaient les équipes grâce à notre système informatique.

Activités supplémentaires:
En amont de l’événement, les enseignants ont approfondi le thème lors des leçons de culture générale. Ensuite, nous avons proposé aux élèves de participer à la création d’une pièce de théâtre interactive sur le thème du racisme et de l’intégration des communautés étrangères. La troupe Caméléon est venue pour quatre représentations au Centre de culture et loisirs mi-octobre. Les séances ont eu lieu sous la forme du théâtre image. Les adolescents ont pu identifier les problèmes rencontrés lors d’Ethnopoly et ainsi en faire part lors de ce théâtre image interactif. Ils ont joué des scènes rencontrées et ainsi purent en donner une version améliorée ou corrigée.

Déscription brève

La particularité d’Ethnopoly-Sainti 2015 fut d’avoir abordé cet événement avec un langage aéronautique. Il nous a permis de proposer un voyage autour du monde tout en restant à Saint-Imier. Il a été un moyen ludique de faire participer les adolescents à cette journée. En introduisant l’utilisation de smartphones, nous avons intéressé les adolescents à notre concept. En collaborant étroitement avec les étudiants en informatique et multimédias du ceff industrie, nous avons donné un aspect particulièrement sympathique à cette animation. Les étudiants du ceff ont conçu entièrement le site internet, le concept informatique du jeu. Ce fut un énorme travail pour eux et surtout pour l’enseignant engagé dans ce processus. Les étudiants ont été très motivés pour ce projet.
Nous avons également osé proposer Ethnopoly en semaine. Ainsi, le nombre d’élèves participants était garanti puisqu’il se jouait en scolaire. Ce fut un peu plus difficile de trouver des familles libres un vendredi. Mais nous y sommes arrivés.
L’aménagement de la place du village en aéroport a collaboré à l’impact auprès de la population et auprès des médias. Une tour de contrôle et un aéroport en plein centre de la localité étaient un événement dont beaucoup ont parlé. Tous les élèves portaient le même t-shirt jaune avec un logo au centre créé par un élève. On remarquait beaucoup les enfants circulant dans la localité tous vêtus de jaune. Nous avons également choisi d’inviter toutes les familles ayant reçu les élèves à leur domicile durant toute la journée, à manger la fondue le soir à l’aéroport. Pour cela nous avions loué les services de la fromagerie du village ainsi que 8 bars à fondue.
155 personnes ont dégusté ce plat typiquement suisse au son d’un orchestre latino, de danses angolaises et de chants folkloriques. L’ambiance était très conviviale. La buvette était tenue par la communauté portugaise du village. La fête s’est poursuivie en soirée jusqu’à minuit.
Nous pouvons aussi féliciter les autorités du village de Saint-Imier qui ont mis à disposition tous les services communaux gracieusement : voirie, services techniques. Elles ont également participé à la fête multiculturelle en soirée.
Au travers de ce jeu, les élèves de l’école secondaire ont pu réaliser tout au long de la journée du 25 septembre un tour du monde tout en restant dans la localité. Durant ce voyage extraordinaire autour du monde, l’espace d’une journée, les élèves ont parcouru virtuellement 3.2 millions de km, soit 77 fois le tour du monde, et les pieds sur terre, ont cumulé près de 1000 km sans quitter Saint-Imier et sans le moindre litre de kérosène.
Ils ont pu découvrir ceux et celles qui vivent à côté d’eux, s’enrichir de leurs histoires, partager ensemble ce qui est différent et ce qui est commun. Ils ont écouté des parcours de vie, goûté aux saveurs d’ailleurs. L’espace d’une journée, les élèves ont découvert des personnes qui leur ont ouvert leur porte, qui se sont dévoilées. La diversité de leurs cultures, de leurs personnalités et de leur origine fait aujourd’hui la richesse de Saint-Imier.
Espérons que ces nombreux liens créés lors de Ethnopoly-Sainti 2015 soient la continuité d’un chemin qui mène les êtres à se connaître et à se respecter dans leur différence et dans leur similitude.

Conclusions

L’évaluation de l’échange par les familles qui donnait des points aux élèves était accessoire. Elle a seulement permis de donner une équipe gagnante et de réaliser un concept de jeu. Pour l’apprentissage, l’important fut les rencontres et les échanges avec les familles. Elles ont permis d’évaluer les préjugés, les peurs infondées des adolescents.   
  • Le débriefing lors du théâtre interactif Caméléon du mois d’octobre a permis de faire ressortir les problèmes identifiés lors de la journée Ethnopoly et d’en parler ouvertement Nous avons été confronté à un problème d’ordre technique : au début de la manifestation, à l’aéroport, les élèves recevaient l’adresse de leur destination sur leur téléphone portable. Toutes les adresses sont parties au même moment de la Tour de contrôle. Ce qui a provoqué une surcharge du réseau et a ralenti la diffusion des messages.
  • Nous avons alors pris une demi-heure de retard, qui a pu être rattrapée dans la matinée.
  • Les élèves ont mangé à l’aéroport à midi. Nous avions prévu 315 pique-nique dans des sacs à dos jaunes offerts ensuite aux adolescents. Ce moment de pause entre les visites aux familles a été très convivial et a resserré l’esprit de participer à un événement exceptionnel.
  • De petits défauts, dus à la première organisation de Ethnopoly à Saint-Imier ont pu être constatés. Sans conséquence sur le bilan final, jugés par le comité d’organisation comme très positif.

Documents à télécharger

Galerie de photos